Frelons asiatique

Ce frelon est apparu dans la région Bordelaise, caché dans des céramiques venant de Chine.

Depuis ce jour là il se propage en France chaque année de 80 à 100 km . On le trouve actuellement partout et il continue sa progression dans les autres pays. Ce frelon cause principalement des soucis aux apiculteurs qui n’avaient pas besoin de ce fléau supplémentaire. Ces frelons détruisent les ruches.

 

Le danger pour l’homme vient surtout quand on s’approche des nids. Ces nids sont parfois très haut donc pas de soucis mais 30% des nids sont très bas  (Dans une haie, dans un garage, dans un grenier ….) Le gros problème c’est qu’au début on ne voit pas ces nids et si on s’approche les frelons défendent  leurs nid  ! ! Dans ces cas là faut pas être allergique aux hyménoptères !! Faut consulter rapidement.

 

Les autorités viennent de le déclarer « espèce nuisible »en 2017  Donc on peut espérer que des moyens de lutte pourront être prévus pour lutter contre ces envahisseurs.

 

La ville de Tarbes depuis 8 ans n’a pas attendu et a crée l’Observatoire du frelon asiatique (OFA).

Cet observatoire a organisé depuis plusieurs années des piégeages dans les espaces publics mais a fait appel aux bénévoles pour les espaces privés.

 

La lutte a payé car on constate à Tarbes une diminution des nids.

 

Faut savoir qu’en hiver les nids sont abandonnés. Les ouvrières meurent . Les femelles fécondées s’enfouissent dans des trous ou sous des feuilles . Ce sont elles qui en février ou mars vont fonder des nids et produire  avant la fin de l’été  2000 à 3000 frelons. Donc les nids que l’on aperçoit en automne ne serviront plus l’année suivante. Il est donc important de piéger les fondatrices en février mars. Cette action limite le nombre de nids . Par la suite on ne capturera que des ouvrières.

 

Les pièges mis à Tarbes sont appâtés par du sirop de cassis et de la bière pour éloigner les abeilles.

Les frelons asiatiques sortent avant les frelons européens 1 mois avant. Donc quand les frelons du pays arrivent faut arrêter le piégeage. Faut prendre conscience que l’on observe une diminution inquiétante des insectes et il ne faut surtout pas l’accentuer par un piégeage excessif. On espère avoir dans l’avenir  une reproduction des phéromones de ce frelon, ce qui pourrait permettre de piéger avec cet appât toute la saison sans capturer d’autres insectes.

 

Autre question que l’on se pose. Comment détruire en cours d’année les nids ?

Les nids au début sont difficilement observables, et certains sont hors de portés.Dans le mesure ou ils ne sont pas trop haut faut faire appel à des spécialistes car la destruction peut être dangereuse.

A noter que les pompiers n’interviennent pas.

 

La ville de Tarbes pour les espaces publics a crée une brigade spécialisée .

 

Cette année 2018 la ville de Tarbes va expérimenter une autre arme: le paintball  avec des capsules non de peinture mais avec un produit anesthésiant .Ainsi les tirs pourront toucher les nids jusqu’alors inatteignables jusqu’à 40 mètres. C’est une initiative intéressante : à suivre de près.